Portail du club de modélisme ferroviaire Rail Miniature Mosan
Bienvenue sur Rail Miniature Mosan Bienvenue sur Rail Miniature Mosan
2 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Accueil | Connectez-Vous | Forums |  Créer un compte Utilisateur                                                 
Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.


  



Avec la collaboration de Jules Falque et Claude Carpet


En 1965, à l'occasion d'une exposition, notre club fêtait son anniversaire. Il a cette année 40 ans !
Au départ, quelques amateurs de modélisme ferroviaire se réunissaient chaque mois au domicile de notre ami Freddy ARNOLD, à Jambes, avenue Vauban.
Notre premier président , Monsieur HOUBA, pharmacien à Dinant, décéda quelques années plus tard.
 

Les "majoritaires" se retrouvaient parmi les "marklinistes". Certains, portés vers le "2 rails-continu", et la réalisation d'un réseau, créèrent en janvier 66 un groupe sous la dénomination de "Association des Modélistes Ferroviaires du Namurois", en abrégé : A.M.F.N.
S'installant au sous-sol d'une école maternelle de St Servais, chaussée de Perwez, l'AMFN construisit 2 réseaux. La première présidence de cette association revint à notre ami Jacques DELFORGE.
Un premier réseau H0 2 rails continu fut entièrement construit et décoré sur une surface de 2m x 7m selon le croquis ci-dessous.
Y furent ajoutées six voies de garage ainsi que deux boucles de retournement (inférieure et supérieure) autorisant deux passages de chaque train en sens opposé. La surface totale atteignit 19m².
Le troisième ovale (intérieur) a été finalement remplacé par une voie étroite (vicinale Liliput).
En phase terminale, les voies principales et la gare ont été pourvue de caténaires.
Ce réseau fut démantelé, pour être remplacé par un N 2 rails "américain", conçu par Gilbert LANDRAIN.
Le bâti avait la forme d'un T pour une surface de 16m². Le schéma directeur est reproduit page suivante. Le réseau comptait deux ovales et une boucle, interconnectés sans changement de polarité.
Le "layout" fut entièrement opérationnel, mais le paysage n'a jamais été entièrement terminé. La voie était, partie en Arnold Rapido, partie en Atlas. La grande surface autorisait de belles courbes et des rampes douces.

L'année 1974 connut la mise en liquidation de l'AMFN, avec démontage du réseau et vente du matériel.
Seul a subsité le RMM.

En janvier 69, une modeste bibliothèque fonctionnait déjà. Elle était animée par Paul LARUELLE de Salzinnes.
Le 13 janvier, avec un peu de retard, le R.M.M. fêtait son troisième anniversaire par une visite du réseau N de Paul DE WINTER à Jambes et par la dégustation d'un vin d'honneur. Deux nouveaux membres étaient accueillis en cette occasion : Jean-Marie POCHET de Tihange et Gilbert LANDRAIN de Namur.
Ce dernier devint par la suite un de nos présidents. Gilbert, amateur éclairé, construisit une 020, améliora une 141 française Tenshodo et transforma une Pacific Chapelon Rivarossi. Malade, Gilbert disparut prématurément à l'âge de 45 ans.

En novembre 1969, une réunion commune se tenait au local de l'AMFN en compagnie du club de Verviers, avec présentation du réseau H0 entièrement terminé dans sa première partie.
En ces années là, le R.M.M. se réunissait à divers endroits, selon les opportunités. Diverses migrations nous ont amenés dans une école de Salzinnes, place l'Ilon, rue Julie Billiart, chez les frères LARUELLE, dans le sous sol de l'AMFN, avenue Reine Astrid, et plus tard dans l'ancienne maison communale de Belgrade.

En avril 1970, notre association se structurait par l'élaboration et l'adoption de statuts. Nous étions vingt membres.
L'activité du R.M.M., privé de local, se limitait bien souvent à une réunion mensuelle informelle.
Toutefois, des visites furent organisées, comme celle de Kinkempois en compagnie du club ferroviaire de l'Est de la Belgique basé à Verviers.
Déjà, paraissait un bulletin d'information, à intervalles irréguliers. Le numéro 1969/01 traitait des nouveautés commerciales de la foire de Nüremberg.

En 1968, la cotisation annuelle était de 75 fr pour être indexée à 100 fr en 1969.
Le budget était donc d'une rare modestie, destiné à couvrir les quelques frais administratifs. Voici, reproduit, à titre d'exemple, le bilan au 31 décembre 1968 :

Cotisations 68 1.475
Dépenses 68 1.170
Boni 305
Encaisse 67 216
Total 521

Il s'agissait de francs belges... pas de dollars !…

Le Ferro Flash existe depuis maintes années. Il fut d'abord édité en collaboration avec le Club Ferroviaire du Centre (CFC). Notre revue devint "Ferro Flash Namur" en décembre 1982. L'éditeur responsable était Jean-Marie Warzée, ancien et actif secrétaire.

Comme j'avais provisoirement quitté le club entre 1974 et 1982, je ne dispose pas d'archives relatant le déménagement à Jambes lorsque la ville de Namur nous octroya le local actuel au centre de Géronsart. La plupart d'entre vous connaissent la suite....

Constatons que les options ont évolué, au fil du temps, principalement par l'amélioration du matériel commercial, l'augmentation des possibilités de choix, mais aussi par la diversité des capacités et aptitudes de nos membres.

Si vous avez une anecdote à relater, si vous avez connaissance de l'un ou l'autre détail (croustillant ou non), si vous avez des précisions à apporter, n'hésitez pas : prenez la plume ou le "bic" et transmettez le fruit de vos cogitations à notre rédac'chef Claude Carpet ou au Webmaster...

Tels furent les débuts de notre club avant notre installation dans le local de Géronsart. L'historique du réseau actuel a déjà été commenté dans des Ferro Flash antérieurs par André-Marie Ducarme, avec tout le soin et le talent que nous lui connaissons.


Page Spéciale pour impression

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ club-rmm.be