Portail du club de modélisme ferroviaire Rail Miniature Mosan
Bienvenue sur Rail Miniature Mosan Bienvenue sur Rail Miniature Mosan
3 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Accueil | Connectez-Vous | Forums |  Créer un compte Utilisateur                                                 
Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.


  


Cette fois, ça y est !

Le nouveau réseau 3 Rails du RMM est sur ses rails, en site propre !

 



 
Plan du réseau modulable H0 3 rails: Fig 1 - Version normale

Historique:

L’idée de construire un nouveau réseau 3 rails a été lancée officiellement lors de l’Assemblée Générale de janvier 2009 dans le but d’une relance des activités 3 rails au club.
Fin mars 2009, une proposition budgétisée de réseau modulaire, montable et démontable à chaque réunion, et rangeable sous le réseau H0 mosan entre les utilisations, a été soumise au Comité qui l’a acceptée fin avril à condition que le réseau soit 1) modulable en longueur et 2) financé et étalé en deux temps, avec un seul ovale en premier.
Les achats de matériel (menuiserie, électricité, éléments de voie) ont eu lieu fin mai début juin 2009 et en janvier 2010.
La construction a été réalisée selon le planning suivant :

  • mi-juin 2009 pour la découpe et le perçage des lattes-supports de la table par Michel Hosselet,
  • fin juin 2009 pour l’assemblage des lattes-supports et des panneaux de multiplex et la pose des chemins de câbles et les raccordements électriques par Claude Dehareng,
  • début juillet 2009 pour la pose du revêtement de liège et des voies du premier circuit par Eddy et Henri Deceuninck,
  • le 16 juillet 2009 pour un transport vers le local du club à Jambes par Marc et Laurent Bouchat.
  • Le 22 janvier 2010 pour l’installation et le raccordement des voies du deuxième circuit par les membres présents à la réunion du vendredi.
Le premier montage du réseau au RMM et les premières circulations de trains sur le réseau en version première phase (avec un seul circuit) ont été réalisés le vendredi 24 juillet 2009 dans le local où se tiennent généralement les réunions mensuelles du 3e vendredi.
Les premières circulations de trains sur le réseau complet (avec ses deux circuits) ont eu lieu le 29 janvier 2010.
La première sortie officielle du réseau 3 rails a eu lieu le dimanche 21 mars 2010 à l’occasion d’une journée « jeux de société » au Lycée de Namur.

Description :

Mais à quoi ressemble donc ce nouveau réseau, et quelles en sont les possibilités ?
Conçu dès le départ comme un projet ouvert, évolutif, modulaire et modulable en longueur, le réseau comporte six modules principaux répartis deux par deux en trois zones principales :

  • deux modules (N°1 et 2) de 61 cm par 2,44 m constituent la zone de la gare principale ;
  • deux modules (N°3 et 4) de 61 cm par 2,44 m constituent la zone des lignes de parade ;
  • deux modules (N°5 et 6) de 1,12 m par 1,62 m constituent la zone des bouclages qui interconnectent les deux zones précédentes par de grands rayons de courbure.

Les modules sont constitués d’un cadre de bois en lattes sur tranche de section 55 x 18 mm, sur lequel est fixée une plaque de multiplex de 8 mm d’épaisseur, elle-même recouverte d’une feuille de liège de 2 mm d’épaisseur, qui constitue lassise des voies.
Le réseau représente une ligne principale à double voie avec deux pôles d’intérêt : une gare principale avec voies d’évitement dans les deux sens et une ligne de parade double. Ces deux éléments sont reliés l’un à l’autre par deux demi-boucles à grand rayon de courbure.
Deux circuits indépendants et parallèles construits chacun sur base d’un ovale beaucoup plus long que large, sont prévus. Le matériel de voie utilisé est la voie C de Märklin®.
Le réseau peut être monté

  • en version normale, (voir figure 1) il fait alors 7,12 m sur 1,62 m et peut être installé dans local où se tiennent les réunions du 3e vendredi ou dans le local annexe.
  • en version raccourcie (voir figure 2), il fait alors 4,68 m sur 1,62 m et peut être installé par exemple dans le hall qui dessert le local du RMM et celui des scouts.

Dans la version raccourcie, on supprime les deux modules lignes de parade (N°3 et 4) et on les remplace par le 2e module gare (le premier restant à sa place normale). On boucle donc les modules gare (N° 1 et 2) l’un sur l’autre via les deux modules de bouclage (N° 5 et 6). On obtient alors deux ovales raccourcis chacun avec deux voies de garage et deux heurtoirs.
Chaque module comporte 3 pieds doubles qui s’emboîtent dans des alvéoles adaptées au niveau des lattes-supports du châssis du module. Le plan des voies est situé à environ 1,05 m de hauteur par rapport au sol.
Les modules sont maintenus l’un contre l’autre aux raccords respectifs des châssis par deux pinces-serre-joints. Les joints entre modules correspondent à des joints de rails physiques qui, à deux exceptions près, sont des rails standards N° 24188 de 188,3 mm de long, c’est-à-dire les plus courants et les moins chers de la gamme (On a aussi prévu la possibilité de casse lors des manipulations).
Du point de vue installation électrique fixée sous la table, on a trois jeux de câbles bipolaires rouges et noirs qui courent sous le plan des voies dans des tubes d’électricien en plastique de 20 mm de diamètre (3/4’’). Les liaisons électriques entre modules se font également sous la table au moyen de connecteurs (raccords de lustre) enfichables. Les deux premiers de ces jeux de câbles alimentent chacun un circuit de voies (intérieur ou extérieur) du réseau en 4 points différents par circuit. Le troisième jeu est prévu pour alimenter un troisième circuit indépendant ou pour distribuer ultérieurement la tension (digitale) aux aiguillages et appareils électromagnétiques divers si ceux-ci sont digitalisés un jour.
On peut donc ainsi alimenter indépendamment (avec des centrales différentes p ex. (Central Station®, Mobile Station®, centrale ECoS®, centrale digitale autre que Märklin® ou ESU®, … ou simple transformateur analogique) chacun des deux circuits de voies et celui des aiguillages (le jour où on digitalise ces derniers). L’alimentation des circuits de voies peut se faire, pour chaque circuit, à partir de n’importe lequel des quatre coins de la table du réseau. Leur alimentation à partir des centrales ou transformateurs de commande se fait au moyen de raccords munis de connecteurs (raccords de lustre) enfichables avec détrompeur physique empêchant toute connexion erronée et toute mise en court-circuit de deux centrales différentes.
Seul le réseau est mis à disposition par le RMM, mais les centrales d’alimentations digitales (Märklin®, ESU®, ou autre marque, …) sont à prévoir par les utilisateurs du système 3 rails en même temps que leur matériel roulant. Par contre, le transformateur Märklin® de 32 VA anciennement utilisé sur le réseau H0 mosan peut être utilisé pour une alimentation de matériel classique ainsi que tout autre transformateur classique compatible apporté par l’utilisateur.
L’interface côté utilisateur avec le réseau est constitué de deux fils dénudés (un rouge et un brun) et de préférence étamés en provenance de la source d’alimentation de l’utilisateur. Ces deux fils sont à fixer dans le connecteur (raccord de lustre) correspondant au circuit utilisé côté réseau.
Dans un premier temps, les aiguillages seront commandés uniquement en manuel. Ils pourront par la suite être motorisés (commande classique par boutons poussoirs ou TCO) et/ou digitalisés (on peut alors utiliser le 3e jeu de câbles électriques prévu en l’alimentant par une troisième centrale digitale).
De plus, en variante au niveaux des connecteurs (raccords de lustre) enfichables d’alimentation, on peut utiliser un raccord spécial unique qui met en parallèle les trois circuits intérieur, extérieur et « aiguillages » pour commander tout le réseau par une seule et unique centrale. L’utilisation de ce raccord spécial interdit alors tout usage d’un quelconque des autres raccords pour circuit séparé.
Le réseau est construit en voies C de Märklin, voie en plastique avec ballast, certes pas la plus satisfaisante du point de vue esthétique et modéliste, mais très pratique du point de vue endurance et connexions mécaniques et très bien étudiée du point de vue raccordement et conduction électrique. Lors du choix du matériel de voie, priorité a en effet été donnée à la facilité de montage/démontage et à la fiabilité électrique.
Le réseau permet de faire circuler et parader des trains plus ou moins longs (longueur minimale des voies déviées en gare : 3,80 m, soit une rame de 12 voitures plus la locomotive) sur des lignes où les courbes sont à grands rayons (579,3 mm et 643,6 mm pour les bouclages ; 1114,6 mm pour les aiguillages et leurs contre-courbes).
On peut y circuler indifféremment en analogique ou en digital et indépendamment sur chaque circuit.

Evolutions possibles :

Des extensions (futures) sont possibles, par exemple :

  • jusqu’à 4 voies en gare côté intérieur et 3 voies côté extérieur ;
  • ajout d’une ou l’autre voie de desserte locale en ligne de parade (par ex. : scierie, …) ;
  • … .

Cette disposition en deux circuits indépendants laisse suffisamment de place libre pour permettre, à un ou plusieurs utilisateurs supplémentaires, de placer sur le reste de la table des rails personnels provisoires pour créer un 3e ou même un 4e circuit indépendant supplémentaire, chacun avec son propre rail d’alimentation (type 24088 par ex.), où il pourra rouler en trafic de point à point ou en boucle, ou encore faire différents essais de matériel roulant ou d’accessoires électromagnétiques.
Le réseau est actuellement prévu à un seul niveau, sans relief ni décor pour des raisons de montage et démontage (nombreuses et fréquentes manipulations) et pour permettre son rangement sous le réseau H0 (espace minimum et fragilité des décors).
Pour le décor, il y a pas mal d’idées en l’air, par exemple :

  • décorer la zone lignes de parade seule ;
  • décorer la zone de gare seule ;
  • décorer les deux zones précitées en utilisant deux fonds de décor dos à dos avec les deux zones non visibles simultanément,
  • ….

En ce qui concerne la réalisation pratique, on pourrait par exemple utiliser une technique particulière inspirée de l’article « Flintfield, ou comment faire du décor un puzzle … » paru dans la revue Train Miniature Magazine® N°80 d’avril 2009 (pages 24 à 37). Cette technique consisterait à profiter de l’épaisseur de ±1 cm de la voie C de Märklin pour réaliser un décor amovible monté sur plaques de multiplex de 8 mm d’épaisseur, découpées aux dimensions des zones hors rails à décorer sur les modules concernés. Ces plaques pourraient être décorées et stockées séparément lors du rangement et simplement posées aux endroits ad hoc sur le réseau lors de son utilisation. Leur amovibilité permettrait aussi de ne pas les utiliser lors des séances de circulation au club pour autoriser l’ajout de rails provisoires comme décrit plus haut et les circulations plus nombreuses, tout en ayant un réseau parfaitement décoré pour les sorties du réseau.
Appel est dès à présent lancé à tous les modélistes et décorateurs du club, qu’ils soient ou non adeptes du 3 rails.
Beaucoup de choses donc encore en perspective.

Conditions d'utilisation :

On monte le réseau 3 rails et on roule en principe deux fois par mois : le deuxième et le dernier vendredi du mois. (voir l’Agenda pour les dates).
Conditions pour monter le réseau :
Il faut qu’il y ait au moins 2 ou 3 personnes pour monter et pour démonter/ranger le réseau. Le montage et le démontage/rangement demandent chacun de 10 à 15 min.
Ne pas oublier que s’il faut des acteurs pour monter le réseau il en faut aussi et surtout pour le démonter en fin de réunion.
Condition pour rouler :
Apporter son système d’alimentation complet (centrale et matériel de raccordement) en plus de son matériel roulant.
Interface à prévoir côté utilisateur :
Un fil rouge et un fil brun (ou noir) dénudés et de préférence étamés (cette dernière préférence, on peut la remplir au club).

 
Plan du réseau modulable H0 3 rails: Fig 2 - version raccourcie

 


Texte : Claude Dehareng
Mise en page : Didier Delfosse


Page Spéciale pour impression

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ club-rmm.be