Portail du club de modélisme ferroviaire Rail Miniature Mosan
Bienvenue sur Rail Miniature Mosan Bienvenue sur Rail Miniature Mosan
3 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.
Accueil | Connectez-Vous | Forums |  Créer un compte Utilisateur                                                 
Lettre d'information


Votre adresse E-mail



Recevez par mail les nouveautés du site.


  


Dans notre pays, les amateurs de trains américains appartiennent à une espèce plutôt rare. Au sein du Rail Miniature Mosan, la race s’est quelque peu multipliée.
En 1999, surgit dans le cerveau de notre Président, le projet de construction d'un réseau Américain à l'échelle H0 – 2 rails courant continu.
Un premier collectif se rassemble. Il est composé de Jean-Claude Botspoel, Didier Moreau, André Coutellier, Jean-François Lacassaigne, Jules Falque. Les rejoindront plus tard : Michel Marin, Patrick Maes, Philippe Bruniaux.
Pour deux raisons, le système modulaire est adopté :
- le peu de place disponible dans notre local;
- l'éventualité de déplacements vers l'extérieur (expositions).
Après étude du projet, le travail commence.



 
Plan du réseau modulaire H0 : The "RUSTY MARVELLOUS MOUNTAIN"
ou : "l'exploitation ferroviaire de la Montagne Rouillée"

Visite des photos de l'état d'avancement du réseau   

La conception:

Le "layout" est constitué de cinq modules de 120cm x 90cm et d'un sixième de 60cm x 90cm. Une largeur de 90cm est exigée pour la beauté du paysage et son aspect de profondeur.
Ce réseau fonctionne en va et vient, avec, à l'arrière une gare cachée, à 4 voies, autorisant une circulation en boucle (deuxième phase des travaux).
L'utilisation de la voie normale code 100 de la firme PECO est d'abord envisagée. Le modernisme et l'apparition sur le marché de la voie TILLIG code 83 avec moteurs d'aiguillages à mouvement lent et coupure de courant en fin de course, nous incitent à porter notre choix sur ce type de matériel.
Ensuite, la commande digitalisée uniquement pour les trains est décidée (DDC LENZ).
Le fonctionnement des aiguillages est assuré par des interrupteurs amovibles (sauf en gare cachée). Chaque aiguillage bénéficie de deux zones de protection (droit et dévié), isolés ou alimentés par interrupteur. Le but est d'éviter tout passage intempestif.
Chaque conducteur trace son itinéraire et suit sa locomotive.

Caractéristiques générales, présentation :

Le Rusty Marvellous Mountain est un réseau imaginaire d'inspiration américaine époque 1930-1950, censé se trouver dans une région montagneuse et semi-aride du Sud des Etats-Unis, au paysage à la couleur rouille caractéristique du lieu (d'où la définition de "Rusty").

Il représente une ligne secondaire (Short Line) à voie unique qui remonte la vallée d'une petite rivière (Legs River), laquelle se déverse dans un lac. Sur la ligne, une petite gare baptisée "NAVAJO" est accompagnée d'une petite agglomération de quelques bâtiments.
L’extrémité droite est garnie d’une forêt de pins et autres espèces, avec chemin d’exploitation et voie de chargement. Cette forêt approvisionne une petite scierie située à l’extrémité gauche, en bordure du lac.
Un embranchement de service dispose d’un hangar à locomotive, d’une tour à eau et d’un réservoir à fuel.
En altitude, à gauche, est implantée une mine d’argent (galène), elle même desservie par un déchargeur construit en pleine eau sur le lac.

L’époque choisie permet de faire côtoyer traction vapeur et traction Diesel.
Du matériel roulant, en livrées de nombreuses compagnies, parcourt cette ligne secondaire, soit parce que le RMM-RR l’a acheté d’occasion sans le repeindre, soit parce que d’autres compagnies empruntent la ligne. Les rames marchandises sont largement minoritaires, mais des trains de voyageurs s’arrêtent encore en gare de Navajo.
La desserte des embranchements utilise encore couramment des locos forestières chauffées au bois, charbon et fuel.

La reproduction en H0 est la plus fidèle possible : circulations des trains à droite, attelage central fonctionnel reproduisant l’attelage américain réel, butoirs avec tampon central, signalisation mécanique ou lumineuse conforme, bâtiments et pont en bois, plastique ou « plasticard », drapeau des Etats-Unis à 48 étoiles (époque respectée).

Le serré des courbes et le passage en tunnels (au nombre de deux) n’autorisent pas (ou peu) la circulation de longues voitures voyageurs (30cm), exactement reproduites à l’échelle H0.

La signalisation est automatique en fonction de la position des aiguilles et des trains. En gare cachée, elle est commandée par deux tableaux d’interrupteurs.

Historique :

La planification des travaux et leur exécution se sont déroulés comme suit :
1999 : conception
2000 : structures de base, bâtiments, ponts (André, Didier, Jules)
2001 : rails et aiguillages (Michel, André, Jules)
2002 : relief en plâtre, paysage (Michel, André, Patrick, Jean-Claude, Philippe, Jules)
2003 : câblage des aiguillages et signaux (Michel, Patrick, Clark)
2004 : gare cachée (Michel, André, Jules)
2005 : pieds métalliques, (André) ; plaques de fond de décor et potences d’éclairage (Michel)
2006 : finitions, peinture du décor de fond par Olivier De Nato, artiste peintre)
2007 : inauguration (en grandes pompes).

Maintenant… jouons !

Voeu

L’occasion est offerte à tous nos membres (et surtout les nouveaux et les jeunes) de s’atteler à la tâche et de se perfectionner dans une réalisation ferroviaire modéliste.
Souhaitons que ce projet RMiste suscite l’intérêt d’une minorité agissante et fasse naître chez certains le désir de participation.

Le 14 février 2006. Jules Falque et le collectif du réseau H0-US.

La mise à jour de la page des travaux sur ce réseau a été réalisée le 14 février 2006


Réalisation de la page : Claude Carpet
Update PhP : Didier Delfosse


Page Spéciale pour impression

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ club-rmm.be